Archives quotidiennes :

Nigeria: la chance n’a plus souri à Goodluck

images (1)

Les Nigérians ont élu ce week-end un nouveau président à la magistrature suprême. Muhammadu Buhari l’opposant historique, plusieurs fois candidats aux élections présidentielles prendra désormais les reines du pouvoir mettant ainsi à l’écart son rival Goodluck Ebele Azikiwe Jonathan qui aura jusqu’ici été un homme politique avec une carrière atypique et extraordinaire. Son nom Goodluck, qui signifie bonne chance en anglais ne l’a pas porté chance pour ces élections présidentielles du mois de mars 2015. Pourtant dans le passé, Goodluck Jonathan  avait su être à la bonne place quand il le fallait.

Chrétien du sud membre de l’ethnie Ijaw, Goodluck est devenu le premier Président du Nigeria issu  de la région du delta pétrolier du Niger et le premier aussi à ne pas appartenir à l’un de trois principaux grands groupes ethniques du pays:  Haoussa-Fulani, Igbo et Yoruba. Diplômé  (Docteur) en Zoologie, Goodluck Jonathan a fait toutes ses études supérieures dans son pays. Après avoir enseigné puis travaillé pour la protection de l’environnement au sein des institutions gouvernementales, Goodluck, issu d’un milieu modeste, se lancera en politique en 1998.  Par chance ou par  son savoir faire politique , il grimpera très vite les échelles du pouvoir pour atteindre le sommet de la sphère politique à savoir la présidence. L’écrivain Adewale Maja-Pearce, auteur de tribunes sur le Nigeria pour le New York Times a sa petite idée pour expliquer l’ascension fulgurante de Goodluck Jonathan.  Il affirmera: « Je l’appelle le président par accident. C’était de la chance« . « Il a été sorti de l’ombre parce qu’il était considéré comme flexible« , ajoutera-t-il.  En effet, en 1999, année du retour d’un régime civil, il est élu gouverneur adjoint de l’Etat de Bayelsa, son Etat d’origine. En 2005, quand le gouverneur est destitué suite aux scandales de corruption et de blanchiment d’argent, Goodluck Jonathan prend les reines de l’Etat pétrolier jusqu’en fin 2007.  Nommé vice président suite à l’arrivée au pouvoir de Umaru Yar’Adua , il  deviendra président à la mort de ce dernier.  Mails depuis, le Nigeria sombre dans une guerre orchestrée par la secte islamiste BOKO HARAM. Bien que considéré comme la première puissance économique du continent africain, le Nigeria croupi sous le joug de la corruption et du clientélisme qui gangrène les Etats du pays.

images

Apres avoir réussi à s’élire néanmoins une première fois à la magistrature suprême en 2011, Goodluck Jonathan vient de perdre  cette semaine les élections présidentielles au profit de Muhammadu Buhari , un ancien Général, ex-putschiste qui avait déjà était au pouvoir dans les années 80. Alors Goodluck le chanceux a-t-il perdu de sa chance? Où est passée cette main bénie qui accompagnait jusque là son extraordinaire carrière politique? Ou alors doit-on encore attendre un autre coup de chance dans d’autres circonstances politiques pour voir revenir Goodluck à la magistrature suprême? Wait and see! En attendant, le peuple nigérian célèbre son nouveau président dans l’espoir d’un avenir meilleur. Un avenir sans Boko Haram et sans corruption. Que Dieu bénisse le Nigeria!