Archives mensuelles : avril 2014

Quand les africains deviennent des stars en Europe de l’Est

 

8846

Je ne saurai quitter la Pologne sans m’exprimer sur la vie des africains en Europe de l’Est et en particulier dans ce formidable ancien pays communiste. Arrivé dans ce pays il y a trois mois environ avec plein des préjugés et des stéréotypes, je me suis tout de suite rendu compte que mes idées préalablement reçues étaient fausses et non fondées. Je pensai par exemple que pour sortir il fallait être accompagné si non on risque de se faire insulter, voire de se faire lyncher… mais non c’est pas vrai! Cependant, ce que j’ai pu constater au jour le jour ce que les noirs sont regardés partout où ils passent. Admiration ou rejet,  peur ou attirance ce regard accompagne au quotidien les étudiants africains qui sont venus dans ce pays pour apprendre et découvrir la culture de cette région du Monde. Que ce soient dans les super marchés, dans les bus, les Metro, bref dans tous les lieux publics, ceux qui ont la peau extraordinaire (noire) sont dévisagés. Au début je trouvai cela  bizarre mais au fil de temps j’ai appris à prendre les choses du bon côté. Je suis désormais une star. Oui une star comme Lil Wayne! Souvent sollicité par des inconnus dans la rue pour des photos je me vois ainsi comme une star hollywoodienne. J’avoue que je trouve la Pologne très intéressante pour la gentillesse et la simplicité des polonais et polonaises ordinaires. Il suffit de prononcer quelques mots ou phrases en langue polonaise pour s’apercevoir à quel point cela provoque une certaine joie, une certaine surprise chez les polonais de souche. Peut-être que compte tenu du fait que la Pologne  s’affiche plus désormais comme étant un pays capitaliste donc plus démocratique et avancé sur les questions des droits de l’Homme et des libertés.population-francaise

 En Pologne, je ne dis pas qu’ils (les africains) sont victimes de racisme par ce que personnellement je n’ai pas encore eu à faire face à des injures racistes ou à des paroles pouvant être qualifiés de discours incitant à la haine. Tout ce que je constate c’est que nous (les africains) sont ici des stars. On dirait même des stars hollywoodiennes parce que regardés partout où on passe. Au moment où je me prépare à quitter ce merveilleux pays, J’ai voulu partager mon expérience, mes impressions, mes convictions mais aussi mes sentiments sur ce que peuvent vivre les africains en Pologne.

Pauvres et riches en Afrique: pourrons-nous vivre ensemble?

pauvreté-3Le fossé entre les riches et les pauvres augmente en Afrique. Souvent présentée comme un continent très riche, l’Afrique reste pourtant la région du monde où les inégalités sociales et économiques sont de plus en plus criardes. Si rien ne fait, la situation sera encore plus explosive dans les années à venir. Dans ce contexte, ne faut-il pas se demander si en Afrique les pauvres et les riches pourront vivre ensemble? De nombreux Africains estiment en effet que les inégalités s’accentuent, une infime minorité s’enrichissant alors que les rangs des pauvres ne cessent d’augmenter. Le contraste est d’autant plus frappant en Afrique que le taux de pauvreté est constamment à un niveau élevé depuis des décennies malgré une croissance non négligeable du PIB moyen du continent.

Un éditorialiste de L’Observateur Paalga au Burkina Faso explique le ras le bol général:

 » Les uns prennent l’avion pour aller soigner un rhume des foins pendant que les autres bouffent les pissenlits par la racine parce qu’ils n’ont pas l’argent pour aller traiter un simple palu ».

richesse-de-la-pauvreté

Quand les riches font fructifier leurs économies dans des super marchés, dans des grands centres commerciaux tout à côté prospère une autre économie qui est « l’économie de la débrouillardise ». Celle de la proximité sociale qui fait vivre la plupart des habitants des grandes mégalopoles en Afrique. L’exemple du commerce dans les villes africaines comme Douala au Cameroun, Dakar au Sénégal, Lagos au Nigeria est illustratif de cette difficile cohabitation entre économie informelle et économie formelle. Une autre image de la vie des pauvres et riches en Afrique est mis en exergue par la difficile condition des vies des paysans, des pauvres agriculteurs et éleveurs africains qui sont exploités par les multinationales dont sont propriétaires les riches. La connaissance de ce fossé entre démunis et nantis doit interpeller par ailleurs toutes les consciences pour que les africains retrouvent leur dignité et puissent vivre ensemble sans inégalités socio-économiques affichées.

030062009170245000000img_EnqueteRiche2

Est-il vrai comme le pensent certains que la pauvreté est la véritable richesse de l’Afrique? Peut-on à la suite de Martin Luther King imaginer qu’un jour pauvres et riches d’Afrique, paysans et milliardaires puissent partager un espace commun sans discriminations ni inégalités?  Bref, comment réduire l’écart entre fortunés et infortunés en Afrique? Telles sont les interrogations auxquelles les africains doivent désormais réfléchir car demain la situation pourra être explosive si rien ne fait.

Rwanda : le modèle de réconciliation, un exemple à suivre ?

téléchargement

Il y a vingt ans le Rwanda a connu un génocide qui a fait environ un million de morts et des milliers de personnes déplacées. Un conflit dont les conséquences ont été désastreuses pour les populations rwandaises et celles de la région des Grands Lacs. Une guerre fratricide qui aura touché l’humanité entière. Aujourd’hui, deux décennies après cette guerre, les Rwandais semblent être réconciliés. Le pays des mille collines a fait émerger une forme de réconciliation  participative qui fait la fierté de nombreux Rwandais. Cependant, le modèle de réconciliation rwandais est-il un exemple à suivre ? D’autres pays qui viennent de sortir de guerre doivent-ils s’en inspirer ?

rwanda3

Nombreux sont les causes de ce génocide. D’abord la colonisation allemande, puis belge qui au cours des longues années aura diffusé une idéologie « raciste » en présentant les Tutsi (5 %) comme étant supérieurs aux Hutu (93 %). C’est le point de départ de certaines considérations morphologiques et intellectuelles. L’église catholique aura par ailleurs contribué à véhiculer à travers ses missionnaires cette idéologie qui sans doute aura permis une polarisation ethnique de la société rwandaise. Avec la mort du président rwandais  Habyarimana le 7 avril 1994, le pays sombrera dans une guerre sans précédent qui conduira au génocide des Tutsi. Au sortir de ce conflit ethnique le bilan est terrible  : environ 1 million de Rwandais massacrés et 3 millions d’autres contraints à l’exil. Pour apprendre à revivre ensemble l’Etat rwandais avec à sa tête Paul Kagame développera des stratégies pour juger les coupables et encourager la culture du pardon. On assistera donc à la création des tribunaux locaux « gacaca » et à la mise en place des « villages de la réconciliation » où anciens bourreaux, victimes et rescapés se côtoient pour se pardonner et réapprendre à vivre ensemble. Ce modèle de réconciliation très participatif aura permis de faire émerger une nouvelle cohabitation pacifique et une coexistence harmonieuse. Pour beaucoup de spécialistes le modèle de reconstruction nationale, de réconciliation instauré par le Rwanda au sortir du génocide est un exemple à suivre pour les pays en situation de  post-conflit comme la République centrafricaine, la Côte d’ivoire…

images